Dossiers de Recouvrement de Pertes liées à des Investissements

Nouveaux

Danske Bank

Danske Bank A/S est la plus grande institution financière au Danemark avec des activités commerciales dans toute la région nordique. Danske Bank a été constituée sous la forme d’une société danoise et ses actions sont listées à la bourse de Copenhagen. A la suite de révélations en février 2018 selon lesquelles Danske Bank aurait participé au plus grand scandale de blanchiment d’argent en Europe, le cours de bourse de la banque a décliné de plus de 40%.

Lire plus

Steinhoff

Steinhoff est une société sud-africaine active dans le domaine de la distribution disposant de plus de 40 marques locales dans 30 pays, en ce compris Mattress Firm aux Etats-Unis, Poundland au Royaume-Uni et Conforama en France. Ses actions sont admises à la cote des bourses de Johannesburg et, depuis 2015, de Frankfurt. Le prix des actions a perdu plus de 60% suite à différentes annonces relatives à des irrégularités comptables communiquées au marché depuis le 5 décembre 2017.

Lire plus

Porsche

Porsche est une société cotée détenant la majorité (52,2%) des actions de Volkswagen AG (“VW”). Les actions de Porsche ont chuté de plus de 30% lors de l’annonce par VW de l’installation de “dispositifs d’invalidation” (“defeat device”) sur leurs véhicules. Ceux-ci avaient pour but de fausser les tests d’émissions réalisés sur leurs modèles. DRS estime que les actionnaires de Porsche ont droit à une indemnisation pour leurs pertes.

Lire plus

Tesco

Tesco PLC est le détaillant ainsi que l’employeur le plus important au Royaume-Uni. Ses actions sont cotées sur la bourse de Londres (London Stock Exchange). Le 22 septembre 2014, le cours de l’action Tesco s’effondre suite à l’annonce d’une surévaluation de ses bénéfices (qui est la conséquence d’une reconnaissance anticipée des revenus et d’une accumulation de coûts différés).

Lire plus

En cours

OW Bunker

OW Bunker est une société danoise, fournisseur de carburant pour bateaux dont les actions ont été introduites sur la bourse de Copenhague (NASADCQ OMX Exchange) le 20 mars 2014. Huit mois après son introduction, la compagnie est déclarée en faillite. Ses actionnaires ont donc perdu la quasi-totalité de leur investissement.

Lire plus

Volkswagen AG

Le groupe Volkswagen (« VW »), dont le siège social se trouve à Wolfsburg en Allemagne, est l’un des leader mondiaux des constructeurs automobiles et le plus grand en Europe. Ses actions sont principalement cotées sur la bourse de Francfort (Frankfurt Stock Exchange). Le 20 septembre 2015, VW admet avoir installé un «dispositif d’invalidation» (defeat devices) afin de fausser les tests d’émission de leurs véhicules vendus aux Etats-Unis depuis 2009. Ce scandale est aussi connu sous le nom de « Dieselgate ». VW admet une deuxième fois le 22 septembre 2015 que ce même dispositif a été installé sur 11 millions de voitures à travers le monde. Deux jours après ces révélations, le cours de l’action VW avait perdu près de 30%.

Lire plus

Toshiba Corporation

Toshiba est un conglomérat japonais présent dans plusieurs secteurs, dont la confection d’appareils électroniques et la construction d’infrastructures nucléaires. Ses actions sont cotées sur la bourse de Tokyo (Tokyo Stock Exchange). Le 21 juillet 2015, Toshiba annonce qu’il a artificiellement gonflé ses profits avant-impôts de JPY 152 milliards sur une période de sept ans. À cette date son résultat avant impôts avait été artificiellement augmenté de près de 25% de leur bénéfice reporté. Suite à cette annonce, le cours de l’action Toshiba a perdu plus d’un quart de sa valeur.

Lire plus

Espirito Santo Group

Le groupe Espirito Santo, fondé par la famille Espirito Santo, est un holding portugais qui opère dans plusieurs secteurs de l’économie portugaise dont fait partie la banque « Banco Espirito Santo » (BES). En mai 2014, elle a levé EUR 1 milliard au moyen d’une augmentation de capital. Deux mois plus tard, BES annonçait une perte nette équivalente à EUR 3,5 milliards. Le 3 août 2014, la Banque du Portugal a pris la décision de diviser BES en deux banques ; d’une part, une bonne banque, et d’autre part, une mauvaise banque. Cette décision avait pour but de sauver les actifs sains et d’isoler les actifs dangereux. Les actions de la BES ont perdu toute leur valeur et leurs échanges sur les marchés financiers ont été suspendus.

Lire plus

Saipem

Saipem SpA (« Saipem »), coté à la bourse de Milan, est un des leaders mondiaux dans le domaine de l’ingénierie et de la construction opérant dans le secteur pétrolier et gazier. Le 29 janvier 2013, de manière non anticipées et en dépit des prévisions antérieures, Saipem a annoncé une baisse significative de 50% de son EBIT prévu pour l’année 2013, en raison de marges inférieures à celles attendues. Le 14 juin 2013, un autre avertissement sur résultat a conduit à une perte cumulée de 50% du cours de l’action.

Lire plus

Arco

ARCO Group est un holding coopératif dont les actions du groupe franco-belge Dexia étaient le principal actif financier. En 2011, la banque Dexia est divisée en deux : d’une part, une bonne banque, et d’autre part, une mauvaise banque. Cette décision avait pour but de sauver les actifs sains et d’isoler les actifs dangereux, ce qui a entrainé une perte de valeur quasi-totale des actions Dexia. Par conséquence, ARCO a été mis en liquidation volontaire, ce qui a mené à la suspension du rachat des actions de la coopérative ARCO. La faillite d’ARCO a causé une perte totale des investissements pour les actionnaires de la coopératives ARCO Group.

Lire plus

Vestas Wind Systems

Vestas Wind Systems A/S (Vestas), coté sur la bourse de Copenhague (NASADCQ OMX Exchange), est une entreprise danoise qui construit, vend, installe et assure la maintenance d’éoliennes. L’annonce de plusieurs avertissements sur résultat à partir du 18 août 2010, a causé une chute significative du cours de ses actions. De plus, le 26 octobre 2010, Vestas a annoncé qu’il changerait leurs pratiques comptables pour certain contrats.

Lire plus

Les fonds Madoff

Deminor a fédéré et conseille un groupe d’environ 2,500 investisseurs qui ont investi, soit directement, soit par le biais d’intermédiaires financiers, dans différents fonds ayant été exposés à Madoff (les « fonds Madoff »). Les pertes cumulées de ces investisseurs atteignent EUR 300 millions.

Lire plus

Lernout & Hauspie

Deminor conseille plus de 13.000 investisseurs particuliers qui ont subi des pertes à l’issue de la révélation d’une fraude comptable et de la faillite de la société qui s’en est suivie. Le procès au pénal a débouché sur la condamnation de certains managers et du commissaire réviseur de la société.

Lire plus

Résolus

Zhaopin

Deminor a conseillé des actionnaires de Zhaopin, un opérateur de plateformes de recrutement en ligne actif en Chine, au sujet d’une fusion proposée par son actionnaire de contrôle SEEK International Investments Pty Ltd. Zhaopin a son siège opérationnel à Beijing, Chine. Les actions de la société sont admises à la cote de New York en tant que American Depositary Shares et son siège social se situe dans les Iles Caïmans.

Lire plus

Herald Lux

Deminor a conseillé et représenté plus de 800 investisseurs dans le fonds d’investissement luxembourgeois Herald Lux SICAV, mis en liquidation après que le courtier new-yorkais Bernard Madoff ait admis l’existence d’une opération pyramidale illégale (‘Ponzi scheme’).

Lire plus

Madoff Victim Fund

Deminor a déposé des créances auprès du Madoff Victim Fund pour plus de 4.000 investisseurs qui avaient perdu plus de 200 millions de dollars américains suite à l’opération pyramidale illégale (‘Ponzi scheme’) de Bernard Madoff.

Lire plus

Fondiaria

Un groupe d'anciens actionnaires minoritaires institutionnels et privés de La Fondiaria Assicurazioni (“Fondiaria”), conseillés et assistés par Deminor ont conclu un accord transactionnel avec UnipolSai et Mediobanca.

Lire plus

Olympus

Les clients de Deminor ont conclu un accord à l’amiable devant le Tribunal de Tokyo le 26 décembre 2016 dans le dossier Olympus, au terme duquel ils récupéreront 45% des pertes subies dont ils ont réclamé en justice une indemnisation.

Lire plus

Fortis (rebaptisée Ageas)

Le 12 décembre 2017, après des mois de négociations, Deminor, Ageas SA/NV (“Ageas”, anciennement connue sous le nom de Fortis SA/NV) et d’autres groupes de demandeurs ont conclu l’Accord de Règlement Modifié au profit des investisseurs Fortis. Selon les termes de l’Accord de Règlement Modifié, le montant total du règlement a été augmenté de 100 millions d’euros, ce qui l’a porté à 1,3 milliard d’euros. L’accord initial du 14 mars 2016 d’un montant de 1,2 milliard d’euros représentait déjà le plus important accord à l’amiable dans le domaine des litiges en droit des valeurs mobilières en Europe.

Lire plus

Marionnaud

Deminor a obtenu un jugement devant la cour d'appel de Paris pour ses clients ayant subi des pertes suite à des informations trompeuses.

Lire plus

Imtech

Deminor a conclu un accord transactionnel avec Royal Imtech N.V. Deminor a représenté un groupe d’investisseurs ayant subi des pertes sur leur investissement en actions Imtech suite aux évènements annoncés par Imtech dans son communiqué de presse du 4 février 2013 et ses communiqués de presses ultérieurs.

Lire plus

Parmalat Auditeurs

Deminor a conclu un accord transactionnel pour le compte d’un groupe d’environ 4 000 investisseurs particuliers et 20 investisseurs institutionnels avec un défendeur dans le cadre du dossier Parmalat.

Lire plus

Fairfield Greenwich

Deminor a conclu un accord transactionnel (« opt-out settlement ») pour le compte d’un groupe d’investisseurs qui ont investi dans un fond ayant été exposé à Madoff Deminor et géré par le groupe Fairfield Greenwich.

Lire plus

Sonova Holdings AG

Deminor a conclu un accord transactionnel pour le compte d’un groupe d’une trentaine d’investisseurs institutionnels avec Sonova Holdings AG (Suisse, Zürich) en rapport avec l’avertissement sur résultat tardif de la société.

Lire plus

Deutsche Bank / Lehman Brothers Treasury Co.

Deminor a conclu un accord transactionnel pour le compte d’un groupe d’environ 300 investisseurs particuliers qui avaient acheté des obligations structurées Lehman Brothers par l’intermédiaire de Deutsche Bank Belgium.

Lire plus

Parmalat / UBS-Deutsche Bank-Morgan Stanley

Deminor a conclu un accord transactionnel partiel pour le compte d’un groupe d’environ 4,000 investisseurs avec UBS, Deutsche Bank et Morgan Stanley dans le cadre du dossier Parmalat.

Lire plus

Citigroup / Lehman Brothers Treasury Co.

Deminor avait fédéré et conseillait un groupe d’environ 800 investisseurs particuliers qui avaient acheté des obligations émises par Lehman Brothers Treasury Co. par l’intermédiaire de Citibank Belgium.

Lire plus

CDOs / KBC Belgium

Deminor avait fédéré et conseillait un groupe d’environ 50 investisseurs fortunés qui avaient investi dans des CDOs synthétiques créés et offerts à la vente par la banque belge KBC. Le montant total cumulé de leurs investissements était de l’ordre de EUR 100 million.

Lire plus

Converium

Un des clients de Deminor avait été désigné comme lead plaintiff dans le cadre de la class action aux Etats-Unis qui avait été clôturée par un accord transactionnel (settlement) en 2008 au profit des investisseurs américains.

Lire plus

Vanderhoop Bankiers

Deminor défendait un groupe d’actionnaires de la banque dans le but d’obtenir des dommages et intérêts à la suite de la faillite de la banque.

Lire plus

Banca Popolare di Milano

Deminor représentait un groupe d’investisseurs institutionnels dans BPM avec pour objectif de modifier la structure de gouvernance de la banque.

Lire plus

Banque des Règlements Internationaux

Deminor représentait un groupe d’actionnaires minoritaires dans le cadre de l’offre de rachat forcé des actionnaires minoritaires.

Lire plus

Unipierre V

Négociation d’un accord transactionnel pour un groupe d’actionnaires particuliers dans des fonds d’investissement ayant investi dans de l’immobilier géré par le Crédit Agricole.

Lire plus

CERA/KBC

Deminor a conclu un accord transactionnel pour un groupe d’anciens coopérateurs de la banque CERA dans le cadre de la fusion entre CERA et KBC.

Lire plus

Banque Pallas Stern

Deminor conseillait un groupe d’obligataires dans le processus de restructuration de la banque en faillite.

Lire plus

Wagons-Lits

Négociation réussie pour un groupe d'actionnaires privés et institutionnels.

Lire plus