Dossiers de Recouvrement de Pertes liées à des Investissements

Danske Bank

Nom de la société

Danske Bank A/S

Danemark

Ticker

DANSKE:DC

ISIN

DK0010274414

Période de référence

05/02/2014 – 01/02/2018

Date limite pour s’enregistrer

01/05/2019

Dossier Danske Bank

Danske Bank, la plus grande institution financière au Danemark, a activement participé entre 2007 et 2015 au plus grand scandale de blanchiment d’argent en Europe. Des paiements suspicieux pour un total de plus de EUR 200 milliards ont transité par sa filiale estonienne, sous les yeux de ses hauts responsables

L’étendue du scandale a été dévoilée en février 2018 à la suite de différents articles de presse, alors que la gravité de la situation était déjà connue depuis longtemps au sein de la direction de la banque. Le rapport d’un dénonciateur soulevant des inquiétudes sérieuses quant à des questions de blanchiment d’argent avait été porté à la connaissance du conseil d’administration en décembre 2013. Par ailleurs, les conclusions d’un audit interne ont été communiquées et discutées en février 2014 par les hauts dirigeants. L’ancien CEO de Danske Bank était également la personne en charge de la supervision de la filiale estonienne au moment où les activités de blanchiment d’argent ont eu lieu.

Malgré différents signaux d’alarme soulevés depuis 2007 et de multiples investigations menées ces dernières années par les autorités réglementaires locales, Danske Bank a seulement décidé de fermer le portefeuille de clients non-résidents de la filiale estonienne en décembre 2015. Il est par la suite apparu que la banque a continuellement trompé les autorités réglementaires locales. La banque fait l’objet d’investigations criminelles au Danemark, en Estonie et aux Etats-Unis et des amendes importantes sont attendues. A l’heure actuelle, aucun senior exécutif n’a été tenu responsable.

Après examen des communications faites par Danske Bank au marché depuis 2007, Deminor considère que les investisseurs ont été trompés au moins depuis février 2014. Cela signifie que les investisseurs ont un fondement d’action viable à l’encontre de la banque et ses dirigeants pour les pertes encourues à la suite de la publication rectificative de février 2018. Le cours de la banque a décliné de plus de 40% depuis février 2018.

Deminor veut (i) introduire une procédure de recouvrement et (ii) demander la nomination d’un expert indépendant lors de la prochaine assemblée générale, qui aura lieu en mars 2019.

Deminor invite les investisseurs qui ont acheté des actions Danske Bank entre le 5 février 2014 et le 1er février 2018 (les deux dates inclues) et qui détenaient encore des actions le 2 décembre 2018, à nous envoyer leurs données financières afin de recevoir une estimation de leurs pertes recouvrables.