Actualités

AGF/Allianz: Interrogations des actionnaires minoritaires

Information insuffisante:

Deminor considère qu’il n’est donné aux actionnaires aucune indication sur les alternatives qui pourraient être offertes aux actionnaires minoritaires après la clôture de l’offre, Allianz se réservant la possibilité d’opter pour un retrait obligatoire ou une fusion entre les sociétés de tête des groupes AGF et Allianz.

Pour que les actionnaires minoritaires puissent se prononcer en toute connaissance de cause, il conviendrait de leur apporter de plus amples précisions, et ce d’autant plus que le communiqué d’Allianz mentionne que les conditions qui seraient proposées en cas de fusion pourraient être moins favorables.

Gestion des conflits d’intérêt:

AGF a mis en avant, à de nombreuses reprises, la qualité de sa gouvernance et plus particulièrement sa capacité à régler les conflits d’intérêt avec son actionnaire majoritaire Allianz. Ceci est d’autant plus important que Monsieur Jean-Philippe Thierry est à titre personnel membre du Board d’Allianz.

Les dispositifs mis en place pour gérer ces conflits d’intérêts résident essentiellement dans la mise en place d’un Comité des conventions. L’objet de ce dernier est notamment de prévenir tout conflit d’intérêt avec la maison mère d’AGF, par l’examen de toute opération supérieure à 5 millions d’euros, de toute opération impliquant un flux financier entre ces sociétés, de toute acquisition ou cession de participation consolidée intervenant entre eux…

Ce comité a donc certainement été au cœur de cette opération.

Pour répondre à l’interrogation de nombreux actionnaires minoritaires d’AGF, Deminor souhaiterait donc, qu’en toute transparence, la société AGF indique comment le Comité des conventions a procédé pour appréhender l’ensemble des paramètres de cette offre. A ce titre, il serait particulièrement intéressant de savoir quand il a été saisi, le nombre de réunions qu’il a pu consacrer à ce sujet ainsi que les documents qui lui ont été fournis.

Désignation de l’expert indépendant:

Conformément à la nouvelle réglementation de l’AMF sur le choix d’un expert indépendant, il est important de savoir comment s’est déroulé le processus de sélection de cet expert et en particulier comment le Conseil d’administration d’AGF s’est assuré qu’il avait les moyens de mener à bien sa mission.

Deminor souhaite également avoir la confirmation que la problématique des conflits d’intérêt à été tranchée, dans la mesure où le groupe AGF est un des six partenaires privés qui financent à hauteur de 400 millions d’euros le projet « France Investissement » dirigé précisément par l’expert indépendant retenu.

Si vous souhaitez plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter Fabrice Rémon au +33 1 56 69 10 00.