search icon Hamburger icon Times icon Caret Down icon Quote Left icon Facebook icon Linkedin icon Linkedin icon box twitter icon Google plus icon Youtube icon Angle Left Icon Angle Right Icon Download Icon Hubspot Icon Align Justify Icon Angle Down Icon home Icon check Icon check Icon

News

Les coopérateurs Arco restent les mains vides tandis que 200 millions d'euros de cash sont bloqués sur les comptes d’Arco fr

SHARE

L'assemblée générale d'Arcopar (en liquidation) a eu lieu le 30 juin 2022. Une fois de plus, rien de concret ne se passera et nous devrons conclure que la liquidation est bloquée.

10 ans après la mise en liquidation du Groupe Arco, tous les actifs du groupe ont été vendus. Il ne reste, au sein du Groupe Arco, que du cash pour un montant d'environ 200 millions d'euros.

Qu'advient-il de cet argent ?

Selon les règles de la liquidation, les coopérateurs arrivent en dernier, après le remboursement de l’ensemble des créanciers. Les créanciers privilégiés (principalement la banque Belfius) ont déjà été payés pour une grande partie. Les créanciers ordinaires, non privilégiés, recevront les 200 millions d'euros restants. Les coopérateurs se retrouveront ainsi les mains vides.

Belfius 1-1

Qui sont les créanciers ordinaires?

Principalement l'État belge, la banque Belfius (à nouveau) et Beweging.net. Il est paradoxal que les responsables de cette débâcle finissent par être les principaux bénéficiaires de la liquidation.

Cela n'a aucun sens, surtout compte tenu de l'inflation actuelle, de laisser les liquidités restantes dans le Groupe Arco. Si les bénéficiaires de la liquidation prenaient leurs responsabilités et renonçaient partiellement ou totalement à une distribution en provenance de la liquidation, cet argent pourrait être utilisé pour un accord avec les coopérateurs Arco. Il y a suffisamment de cash sur les comptes d'Arco pour indemniser les coopérateurs qui ont pris des mesures afin de défendre leurs droits, et cela sans que l'État belge ou la banque Belfius ne doive mettre la main à la poche.

Le dossier Arco s'est enlisé dans une bataille judiciaire et un débat idéologique sans perspective de solution. Après 6 ans de procédure, les demandes de plus de 2 000 coopérateurs ont été déclarées irrecevables par le Tribunal d'entreprise de Bruxelles. Cette affaire démontre l'impuissance de nos autorités politiques et judiciaires à résoudre un dossier d’une pareille ampleur. Il est dans l'intérêt de toutes les parties concernées de trouver un accord et de mettre un terme à ce dossier. Qui prendra en premier ses responsabilités ?

Inscrivez-vous ici maintenant

 

Deminor

Écrit le 30 juin 2022 par

Deminor

Lectures complémentaires

Newsletter

Dossier Arco – mise à jour de Deminor au sujet de la procédure de liquidation du Groupe Arco

Dossier Arco – mise à jour de Deminor au sujet de la procédure de liquidation du Groupe Arco

Suite à l’assemblée générale d’Arcopar SCRL du 30 juin 2016, Deminor souhaite faire le point sur l’état d’avancement de la procédure de liquidation ...

Lire la suite